iLab : projet en construction

Aude Schaff
3 min readOct 21, 2021

Le week-end passé, il était temps pour nous d’échanger nos propositions de wireframes. L’avantage est que, bien que chaque prototype donnait une approche différente du projet, certains éléments revenaient systématiquement, ce qui nous a permis de nous donner une première visualisation de ce que serait le produit final. Nous avons alors noté :

  • une zone regroupant les mélanges de couleur découvertes;
  • une sélection de deux couleurs pour créer une nouvelle couleur (soit avec un « pot magique », soit par superposition d’une couleur avec une autre);
  • une zone de remplissage (dessin ou formes abstraites dans un canevas).
Mise en commun des wireframes — iLab
Wireframes iLab

A l’issu de cette réunion, deux interfaces ont été retenues :

  1. Un système de grille interactive pour créer les couleurs, contrôlable au moyen du « Cliquer/Glisser ». Une fois la combinaison de couleur trouvée, une nouvelle couleur s’ajoute à la grille. L’objectif est de compléter la palette de couleur.
Proposition 1 : Grille de couleurs

2. Interface libre mettant en avant le principe de mélange. Une zone indique les couleurs qui interagissent entre elles lors de la sélection dans la palette (système de « Pot magique »). Lorsqu’une couleur est créée, elle s’ajoute aléatoirement au canevas pour créer une toile abstraite. L’objectif final est de compléter la palette de couleur.

Proposition 2 : mélange de couleurs par les formes

3. Similaire à la deuxième proposition, mais avec une disposition et un résultat des mélanges différents. L’objectif est de compléter la palette et le canevas de formes abstraites.

Proposition 3 : mélanges et formes

L’étape suivante du projet consistaient à définir, de manière plus détaillée, l’expérience utilisateur de l’App — Autrement dit, concevoir une interface correspondant aux wireframes que nous avons retenu.

Nous testons aussi une autre approche du travail en groupe en divisant le travail pour être mieux organisé et pour pouvoir aller plus vite. Aude et Caroline proposent alors de s’occuper de la partie UX alors que Angie et Chrysanthe font équipe pour réfléchir à la direction artistique du projet. Enfin, Steven et Maxime s’accordent pour tester le système de mélange de couleur en code.

Le mot de la fin

Le travail de groupe comporte des avantages dans l’élaboration d’un projet comme, dans le cas des wireframes, avoir des interprétations différentes à partir d’une même idée. Chacun apporte son point de vue et invite à débattre avec les autres membres, ce qui rend l’exercice stimulant dans une étape d’un projet qui reste encore très abstraite.

Le défi est qu’il faut pouvoir garder en tête quels sont les objectifs du travail et d’arriver à se coordonner en fonction des compétences de chaque membre de l’équipe, ce qui n’est pas toujours simple à pratiquer.

--

--